Sinagos

Bateaux de travail traditionnels du Golfe du Morbihan

 

Sinagos

Dans la deuxième moitié du XIXème siècle, les pêcheurs du village de Séné sur le Golfe du Morbihan utilisent des bateaux rustiques, pointus aux deux extrémités et larges au grand bau, gréés en chaloupes à deux mâts avec misaine et taillevent carrés. Les constructions de ces sinagos sont nombreuses car l'ostréiculture s'organise et la pêche est en plein essor : on compte pas moins d'une cinquantaine de nouveaux bateaux construits en 1857-1858, surtourt dans le chantier Danet - Martin de Moustérian.

D'environ 7 m de long pour une jauge de 2 tx en 1870, les sinagos vont progressivement atteindre 8 m hors-tout pour 2,5 m au maître-bau, suite à une émulation entre les patrons de pêche. Malgré leur type ancien, ces bateaux s'affinent et ont une marche exceptionnelle convenant parfaitement à la pêche dans le Golfe :  crevettes, huitres, poissons plats, anguilles, rougets, mulets ... Ils vont aussi rapidement s'illustrer dans des régates locales.

03j - sinagos anciens

 

 
Une exploitation intensive des eaux du Golfe obligent les patrons à diversifier leurs types de pêche et à étendre leur zone d'activité au large, entre Quiberon et la Vilaine, pour la pêche au chalut ou à la senne. Les bateaux doivent être plus marins et plus puissants : leur longueur atteint 9 m, les voiles augmentent de surface et les vergues s'apiquent. On compte encore 170 chaloupes armées à Séné en 1910.

 

 

Après la Grande Guerre, la construction reprend dans le chantier Querrien du Bono. Les nouveaux sinagos atteignent 10,50 m pour 8,8 tx. Ils sont construits pour remonter au vent et affronter la houle (extrémités plus fines, franc-bord réhaussé) et se rapprochent des forbans des pêcheurs du Bono. Le dernier sinago sera lancé en 1943, baptisé "Les Trois Frères" pour Patern Le Franc, patron à Moustérian qui s'illustrera dans toutes les régates de l'époque. Le bateau navigue toujours de nos jours dans le Golfe du Morbihan

 

 

 Bateaux actuels

22j - sinagos - site2015



"Les Trois Frères", sinago de 1943, est armé à la pêche jusqu'en 1954, puis à la plaisance, avant d'être racheté par l'Association des Amis du sinagot en 1983. Classé monument historique en 1985 comme dernier véritable sinago navigant, il est d'abord restauré au Chantier Michelet de Conleau avant de subir une refonte complète en 1992 au Chantier du Guip.


25jj - sinagos - site2015



"Joli Vent " est un des premiers sinagos construits pour la plaisance, en 1958. Le bateau mesure 11,40 m de long pour 3,50 m de large. Il navigue d'abord loin du Morbihan avec différents propriétaires avant d'y revenir en 1996, où il reste à l'abandon. Racheté par Les Amis du  Sinagot en 2006, une restauration très lourde est conduite par le Chantier du Guip et l'AFPA de Saint-Goustan. Le bateau est remis à l'eau à l'occasion de la Semaine du Golfe 2009.

 


24j - sinagos - site2015

 

"Mab er Guip" est un sinago lancé au Chantier du Guip en 1985, suivant le plan du sinago "Vainqueur des Jaloux" relevé par Jean-Pierre Le Couvéour. Construit par Paul Bonnel et Yann Maufret pour leur usage personnel, le bateau est lancé au mois d'août 1985 et navigue pendant sept ans le long des côtes de France. Il est vendu en 2010 au centre de vacances de l'Ile Berder puis racheté par Les Amis du Sinagot en 2010. Il subit de gros travaux d'entretien en 2014 et navigue depuis avec "Les Trois Frères" et "Joli Vent".

 

23j - sinagos - site2015


"Ma Préférée" est une réplique construite en 1981 au Chantier du Guip de l'Ile aux Moines du sinago du même nom de 1933. D'une longueur de 9,70 m, ce bateau construit au chantier Querrien, avait navigué jusqu'en 1958 sous les ordres de Pierre Le Doriol avant d'être acheté par les Eclaireurs de France. Devant la dégradation du bateau original, cette association a lancé la construction du nouveau bateau à l'identique. Après avoir navigué avec les Eclaireurs, le bateau est maintenant la propriété de l'association Les Voiles du Passage depuis 2002.

 

 26j - sinagos - site2015


"Jean et Jeanne" a été construit pour la Mairie de Séné sur les plans d'un sinago du même nom lancé en 1905 et dont le plan avait été relevé par Jean-Pierre Le Couvéour. Construit au Chantier du Guip, le "Jean et Jeanne" est lancé le 6 mai 1990.

 

03j - sinagos - site 2015



"Crialeïs" est construit au Chantier du Guip pour une Association de l'Ile aux Moines, sur les plans du sinago "Jouet des flots" de 1930. Il  est lancé en même temps que "Jean et Jeanne", le 6 mai 1990.

 

 

Vous pouvez téléchargez la présentation historique des Sinagos en cliquant ICI


Les sinagos ont été les "Invités d'Honneur"
des Grandes Régates de Port-Navalo 2015

Galerie photographique

Association des Grandes Régates de Port-Navalo

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Revenir en haut